Tourisme Privas

La France est la destination de charme qui accueille chaque année, un nombre insoupçonné de touristes. Cet intérêt poussé pour le pays est dû aux nombreuses activités que vous pourrez y réaliser et tout ce que vous pourrez y voir (les régions à visiter). Entre autres, Privas est une région qui mérite le détour. Voici ici, ce qu’il faut savoir de son histoire et des avantages touristiques qu’elle offre.

Où se trouve Privas ?

Privas est une région française, l’une des plus visitées. Située à 300 m d’altitude et cernée par des collines, elle représente la préfecture de l’Ardèche. Elle est à une dizaine de kilomètres de la Rhône et prend sa source sur un éperon rocheux qui domine les vallées de l’Ouvèze et du Charalon.

Du XVIe au XVIIe siècle, Privas était la capitale huguenote. Elle fut détruite en 1 629 par les troupes du roi Louis XIII. Malgré la rénovation de la ville, une portion dite de « vieille ville » regorge encore de nombreuses merveilles architecturales. Nombre de sites y sont conservés pour entretenir et valoriser l’histoire de cette région.

Que voir et faire à Privas ?

Le premier avantage qu’offre la région, c’est la pluralité de ses sites touristiques. Au nombre de ces sites, vous pouvez visiter :

Le Pont Louis XIII

Son origine remonte au XIIe siècle. Lors de la guerre des religions en 1629, il fut lourdement endommagé. Par la suite, il fut reconstruit sur ordonnance du roi afin de permettre la fluidité de la circulation.

La tour Diane de Poitiers

Elle a été construite au XIVe siècle. De style purement Renaissance, la tour Diane de Poitiers avait des escaliers en vis qui reliaient des appartements. Ces derniers ont, durant des siècles, servi de résidence à des administrateurs de la Baronnie de la région.

La chapelle de récollets

L’époque de Louis 13 étant passée, la chapelle de récollets est construite sous le règne de son successeur, le roi Louis XIV, entre 1 684 et 1 692. Près d’un siècle après, ses bâtiments sont reconvertis à un usage judiciaire pendant la grande Révolution française. Dans cette chapelle, étaient exposés trois tableaux devenus aujourd’hui des monuments ayant marqué l’histoire. Il s’agit de :

  • Saint Louis à la bataille de Damiette de Tardieu-Cochin.
  • Une partie marquante de la vie de Jeanne-d’Arc de Mongin.
  • La captivité des juifs à Babylone.

Outre la chapelle des récollets, l’église Saint Thomas mérite aussi un détour.

L’église Saint Thomas

Elle a été construite sur les ruines d’un ancien temple et abrite la médiathèque de la ville. La nouvelle église Saint Thomas de la région est construite en 1 884 à l’ouest de la ville. L’hôpital Sainte Marie possède une chapelle du XIXe siècle. Malheureusement, elle n’est pas permise d’accès au public.

Bien des chapelles et des monuments restent à découvrir dans cette ville aujourd’hui classée « site remarquable de goût ». La première pierre du beffroi y fut posée en 1937. C’est un bâtiment qui tient des traits de l’architecture de la période de l’entre-deux-guerres.

Dans cette région, le marché s’anime tous les mercredis et samedis dans les vieilles rues. C’est l’occasion pour les producteurs locaux de présenter leurs produits et pour les visiteurs de se procurer ces produits locaux et bios.

Si vous aimez la géologie et les hauteurs, la route touristique du Coiron au sud-ouest de la ville vous conduira sur un plateau basaltique culminant à 800 mètres d’où vous aurez de belles vues sur la ville. Vous pouvez également visiter la galerie d’exposition du théâtre de Privas.